Facebook Twitter Google+ Viadeo
Home > Kaciléo#magRH

Les « grosses » erreurs à ne pas commettre sur les réseaux sociaux

19 Sep 2014
Recrutement

Quelques petits rappels concernant les 10 erreurs à ne plus commettre sur les réseaux sociaux professionnels, qui ne sont pas là uniquement pour faire office de job board !

Mettre "En recherche d'emploi" dans le titre du profil

Le titre de votre profil est l'élément le plus important pour les moteurs de recherches, il faut donc le soigner.

Alors, ne mettez PAS demandeur d'emploi dans le titre, car non seulement les recruteurs ne saisiront jamais ces termes dans les moteurs de recherche et en plus ils ne prennent pas en compte cet éléments dans leur sélection (et souvent au contraire…).

Donc bannissez ces termes de votre titre et réservez cet emplacement à votre présentation professionnelle. Le statut de demandeur d'emploi n'est : ni une fonction, ni une compétence, ni une valeur recherchée par les recruteurs.

Dans la colonne de droite vous avez la possibilité de faire apparaitre : "Disponibilité : Immédiate", c'est une façon de faire connaitre votre situation.

Vous trompez de mots clés stratégiques

Toujours pour le titre, il faut bien réfléchir à relier votre fonction ou votre poste à un vocabulaire stratégique pour les moteurs de recherche et pour les recruteurs.

C'est la règle première du web 2.0.

Si je dis : "10 ans de développement web" en titre cela s'analyse comme une compétence de développeur, mais ne viendra pas en résultat d'une recherche de développeur.

De la même façon, bien réfléchir avant de mettre en poste : "développeuse", spontanément les recruteurs saisiront le masculin du mot et non le féminin pour leur requête.

Une seule règle : testez sur le moteur de recherche de Viadéo et LinkedIn les requêtes qui vous intéressent et analyser le résultat. Si vous n’apparaissez pas dans la première page (comme Google) analyser les profils devant vous et améliorer votre contenu pour gagner des places.

Entrer en relation, avec un profil incomplet

Utiliser les réseaux sociaux avec méthode c'est-à-dire créez un profil complet, retrouvez vos contacts connus, et reformez votre réseau, PUIS partez à la découverte de profil ciblé et enfin, créez du lien.

Je reçois souvent des demandes de contact de personnes que je ne connais pas avec des profils quasiment vide (juste un titre et quelques données) et sans photos. Avouez que ce n'est pas très motivant pour accepter ce contact, voire même complètement absurde.

Le minimum est de se présenter correctement et le plus complètement possible pour pouvoir attirer ou intéresser votre nouveau contact.

Faire des demandes de contact non personnalisées

Lorsque vous réalisez une demande de contact sur les réseaux, vous avez la possibilité de la personnaliser en écrivant un message à votre futur contact.

Je vous conseille de motivez dans ce message la raison de votre mise en contact. C'est déjà une manière d'engager la conversation et de créer du relationnel, plutôt que d'envoyer une demande automatique.

Et même si vous avez rencontré cette personne la veille dans une réunion ou un salon professionnel, ou que vous la connaissez déjà un peu, je vous assure qu'il est toujours plus agréable de recevoir un petit message personnalisé !

Etre Proactif uniquement en période de recherche d'emploi

Ce sont les cabinets de recrutement qui le constatent : les profils sur Viadéo, linkedIn entrent en activité dès la période de chômage commencée ! c'est regrettable car un réseau doit se constituer et s'animer quand on en a pas besoin.

Un petit rappel : les réseaux sociaux professionnels n'ont pas pour vocation une recherche d'emploi. Je le répète encore ici. Ce sont des plateformes pour regrouper vos liens et connaissances professionnelles. Ces outils doivent vous accompagner tout au long de votre vie professionnelle et vous aider à maintenir actif votre réseau.

Pas de photos, pas de promo !

Un profil sans photos c'est 10 fois moins de chance d'être vu, d'être remarqué et donc d'être choisi.

Les réseaux sociaux parlent avant tout de relations et de liens humains quoi de plus naturel que d'avoir envie de voir le visage de son interlocuteur.

Sans photos, un profil ne se distingue pas de la masse dans un résultat de recherche et les études d'eyetracking montrent que les photos et les vidéos attirent en premier le regard sur les pages internet. Ne vous posez plus de question mettez un portrait qui vous ressemble, souriant et vous présentant dans une tenue en relation avec votre contexte professionnel.

Evitez aussi les photos en pied où l'on ne distingue pas très bien le visage.

Ne demander en contact que les recruteurs

L'attention exclusivement portée sur les profils susceptibles de vous embaucher ( cabinets de recrutement, service des RH ou bien directeur de vos entreprises cibles) montre là encore votre obsession de la recherche d'emploi et non celle de vous créer un réseau à la recherche du marché caché de l'emploi.

L'information et le besoin peut venir de n'importe quel endroit souvent d'ailleurs de vos pairs dans l'entreprise convoitées.

On peut distinguer 5 types de contacts résumé dans ce mot mnémonique D.R.E.A.M. : 

  • les Décideurs, 
  • les Relayeurs d'information, de contacts, 
  • les Elèves ceux qui vont grandir, mais l'investissement est à plus long terme , 
  • les Avertis : spécialistes experts dans tel ou tel domaine, 
  • enfin les Mentors, professeur ou ancien directeur avec lesquels vous avez gardé un lien fort.

Tous ces contacts peuvent vous être utile dans votre progression.

Faire la course aux contacts

Le nombre de vos contacts n'est pas un critère d'embauche, gardez le à l'esprit. Ce nombre va croître et est souvent représentatif de la durée de votre présence sur le réseau social et de votre activité sur le site.

Préférez les bons contacts, ceux qui collent à vos objectifs et que vous pouvez rencontrer en réel (hé oui n'oubliez pas que c'est l'objectif premier d'une prise de contact.).

Avoir des contacts c'est bien, il faut ensuite les entretenir régulièrement pour tisser un lien de plus en plus fort.

Communiquer une seule fois par mois

Vous savez qu'être présent sur les réseaux sociaux c'est un investissement en temps. Je ne vous apprends rien de nouveau ! Mais faut-il y passer une demi-journée complète de temps en temps ou bien faut-il y aller tous les jours? La régularité est importante pour pouvoir se rendre visible, car vous ne savez pas non plus quand vos contacts sont présents sur le site.

De plus, si une action s'est passée dans la journée : une rencontre, une visite de votre profil, un message reçu, un article lu ou partagé,... il faut réagir vite, dans le feu de l'action.

Je m'explique : si quelqu'un que vous avez envie de contacter a visité votre profil, il vaut mieux lui laisser un message en suivant dans les 24 h, plutôt que une semaine après ou elle ne se rappellera vraisemblablement plus avoir consulté votre profil.

Voilà la réactivité est un élément qui fait mouche.

Des recommandations dans tous les sens

Trop de recommandations, tue la recommandation.

Nous ne sommes pas très fans en France des recommandations par rapport à nos voisins américains. En revanche les réseaux sociaux offrent cette possibilité il faut s'en saisir.

La recommandation suprême est bien sûr celle de votre boss, mais pas seulement une recommandation d'un collègue peut aussi montrer votre intégration et votre comportement dans l'entreprise.

Evitez surtout les recommandations croisées ( trop facile ;) ) et l'accumulation sur un poste de plusieurs recommandations.

On considère que 2 à 3 recommandations c'est bien pour tout un profil un profil, après ça devient louche et puis surtout une recommandation ça se prépare.

 

Voilà ces exemples très concrets pour vous aider à mieux calibrer vos profils et votre présence sur les réseaux sociaux Viadeo et LinkedIn.

Sources : Bernard Martinez dans Réseaux sociaux

Commenter

CAPTCHA ImageRenouveler le codeActiver le code de sécurité
Facebook Twitter Google+ Viadeo
Articles de blog récents
De plus en plus d’entreprises, généralement des start-up, adoptent un dress code plus décontracté. Un atout  tant commercial que salarial. Fini le traditionnel costume/cravate. Nombreux sont les patrons à adopter un look plus décontracté. Un changement d’image est un atout de vente et... de recrutement. Cette tendance, tout droit venue des Etats-Unis avec des entreprises telles que Google, Apple et autres Airbnb, gagne du terrain en France. Les « trublions du goût », Michel & Augustin, est l’une des premières start-up françaises à avoir arboré un look
20 Nov 2014
8464 consultations | 0 réponses
Je viens de lire l’article sur l’évolution de la fonction RH, intitulé : Pourquoi les RH d’aujourd’hui n’ont pas les compétences pour demain ? Il s’en suit une démonstration qui conclue que les fonctions RH ne sont pas à la hauteur de la tâche hautement stratégique qu'elles devront servir. Ce message je l'entends depuis toujours (25 ans) et la conclusion est toujours la même: mais enfin, mais comment c'est possible, ils n'y arrivent pas ! on va donc devoir se passer d'eux, à moins qu'ils ne changent et qu'ils intègrent les nouvelles technologies (ici le numérique,
12 Nov 2014
7637 consultations | 0 réponses
J'ai récemment été chercher un ami à l'aéroport, et dès qu’il me voit, il me dit avec enthousiasme : « Je viens de rencontrer, dans l’avion, la plus belle femme de la planète! » - « Jolie » ? « Elle s’appelle comment ? »  -- « En fait, je ne suis plus très sure…. »  - « Ok, qu’est-ce qu’elle fait dans la vie ? »  -- « Je ne me souviens pas » J'ai continué à poser des questions sur ce mystère « plus belle femme de la planète » jusqu'à ce que mon ami admette qu’en fait, il ne se rappelait pas franchement de la conversation et que,
12 Nov 2014
6414 consultations | 0 réponses
Toujours d'après la conférence du philosophe André Comte-Sponville (relayée sur le site de Maestrio) qui me plait décidemment beaucoup ... Et que je relaye à mon tour. " Les patrons me parlent de la baisse, voire de la disparition de la valeur du travail, notamment, chez les jeunes. Ce que je leur réponds alors, c'est que ce sont ces jeunes qui ont raison : Le travail n'est pas une valeur morale, c'est pourquoi il doit avoir un sens ! Lorsque j'ai écrit "Petit traité des grandes vertus" certains chefs d'entreprise sont venus me voir en me reprochant de ne pas y avoir inclus un
03 Nov 2014
15728 consultations | 0 réponses
C'est sur cette introduction que débute la conférence du philosophe André Comte-Sponville (relayée sur le site de Maestrio) auprès des étudiants d'Audencia -Nantes "Vous allez faire un métier très difficile puisque votre métier c'est ...de faire travailler les autres. Or, posez-vous la question : combien parmi vos collaborateurs (ou futurs collaborateurs) continueraient à travailler pour vous si, comme ce pizzaiolo récemment, ils gagnaient 60 millions d'Euros au loto ? Tendanciellement, la réponse est proche de zéro". Le travail est donc vécu comme une contrainte". Votre
03 Nov 2014
8703 consultations | 0 réponses
D'après l'interview de Tancrède Blondé. Apple et Facebook vont offrir la congélation des ovocytes aux employées qui le souhaitent. Une initiative qui intéresse forcément les femmes entrepreneurs (???) Choisir, le nombre, l’heure. Pour la première fois, deux grandes sociétés, Apple et Facebook, vont proposer le remboursement des frais médicaux aux salariées qui souhaiteraient congeler leurs cellules reproductrices. Une initiative qui ne peut pas laisser insensibles les entrepreneures, bien souvent obligées de jongler entre les agendas familiaux et professionnels. «
22 Oct 2014
14056 consultations | 0 réponses
Kaciléo, comme certains autres recruteurs propose des entretiens via Skype et maintenant via un nouvel outil de vidéo en ligne. Ça vous surprend et ça vous dérange « tout de même un petit peu »….. On sait ! C’est moins facile et moins convivial que des entretiens en face à face, c’est certain, mais tellement plus simple si vous ne pouvez pas vous déplacer facilement. Mais ne vous « en faites pas » respectez certaines règles et tout se passera bien. (Soit dit en passant c’est compliqué aussi pour le recruteur). Et surtout préparez cet entretien qui suppose d’être
20 Oct 2014
8261 consultations | 0 réponses
Warren Berger, auteur de : A More Beautiful Question: The Power of Inquiry to Spark Breakthrough Ideas, a étudié des centaines de grands innovateurs du monde, des entrepreneurs et des penseurs créatifs pour apprendre comment ils posent des questions, des idées originales, et résoudre les problèmes. Ses écrits et ses recherches sur les questions et l'innovation est apparu dans Fast Company, Harvard Business Review, et Wired. Son livre précédent, Glimmer, était une analyse en profondeur de la pensée créative qui a été nommée l'une des Business Week "Meilleure Innovation &
16 Oct 2014
7749 consultations | 0 réponses