Facebook Twitter Google+ Viadeo
Home > Kaciléo#magRH

Pourquoi tant de critiques ?

02 Jui 2014
Recrutement

En tant qu’ancien dirigeant de cabinet conseil et de cabinet de recrutement, J’aide de temps en temps des personnes à préparer leur recherche d’emploi : le CV, la lettre de motivation, le comportement en entretien, etc.

Par ailleurs, j’écris régulièrement sur ce site. Aujourd’hui je voulais passer peu de temps (je suis devenue un peu « feignace ») sur le recrutement et les conseils qui pullulent à droite à gauche, souvent assez juste d’ailleurs.

N’écoutant que mon peu de courage du moment, je surfe un peu et trouve un article publié par cadremploi sur : « 6 phrases à éviter pendant un entretien de recrutement », pas de quoi fouetter un chat, mais conseils judicieux.

Je m’apprêtais donc à le reprendre tel quel lorsque je m’attarde sur les commentaires déposés par les internautes, et oh surprise, ils sont plus que négatifs et agressifs vis-à-vis de ces recruteurs « qui font actes d’abus de pouvoir en tyrannisant les candidats, refusent les vrais dialogues pour une approches convenues, etc…. »

Je me suis donc dis qu’il y avait un problème avec ce type de conseils qui laissent supposer qu’une phrase ou qu’un mot peu faire basculer un entretien de recrutement en défaveur du candidat, et que le recruteur « scrute » toutes les réponses et tous les mots prononcés pour avoir la satisfaction d’écarter une candidature.

Ce n’est pas vrai !

Le recruteur ne rêve que d’une chose que VOUS, candidat, soyez « le bon », car plus vite il trouve les bons candidats, plus vite il finit sa mission, se fait payer et consolide la relation avec son client.

Si les différents recruteurs font un certain nombre de préconisations, ce n’est pas parce que les recruteurs ne souhaitent pas entendre telle ou telle phrase, ou voir tel ou tel comportement, c’est tout simplement parce que ce que vous faites ou dites peut témoigner de vos fragilités, et que celles-ci peuvent interroger le recruteur, le faire douter, Et un recruteur qui doute ……

Prenons les exemples du papier fait par cadremploi :

  • Conseil 1 : « Evitez de prendre directement la direction de l’entretien en déclarant : laisser moi me présenter et enchaîner sur la déclinaison de votre CV. La règle d’or est de ne jamais oublier l’autre ».

    Vous n’êtes pas nécessairement contreproductif en récitant d’emblée votre cursus professionnel, mais ceci atteste, souvent, à la fois d’une difficulté à gérer le stress lié à l’inaction (laisser la parole à l’autre) et / ou votre faible capacité d’écoute et de recul, puisque vous commencez sans même vous préoccuper de ce que le recruteur souhaite comprendre.

 

  • Conseil 2 : « Evitez le sur-enthousiasme : « C’est le job de mes rêves, je ne ferai rien d’autre ! »

    L’enthousiasme c’est toujours bien, mais il doit être crédible parce que sincère, et mature. Un enthousiasme surfait atteste à la fois d’une approche tacticienne maladroite qui plus est, puérile qui vous décrédibilise et traduit une image au mieux infantile, au pire irréfléchie.

 

  • Conseil 3 : « Evitez de poser des questions vagues et creuses du type : Dites-m’ en un peu plus sur votre entreprise… »

    Là également, c’est simple à comprendre, lorsque vous posez des questions creuses vous témoignez d’un entretien non préparé, d’un intérêt de façade et donc d’un candidat qui ne s’engage pas dans l’échange, probablement peu motivé.

En synthèse, il n’y a pas de phrases taboues, de mots interdits (dans la limite de la politesse évidemment) ou à contrario obligatoires.

Le recruteur à 1H30 pour se faire une idée de qui vous êtes, de vos motivations, de votre potentiel, c’est court et son besoin de réassurance est majeur surtout lorsque c’est une entreprise et non un cabinet, plus habitué à l’écoute.

La recette est simple : soyez clair, précis, concentré sur l’autre, sincère avec une dose d’enthousiasme

et ça se passera bien dans la plus part des cas, sauf à ce que d’autres candidats aient un cursus professionnel mieux adapté.

Les conseils qui vous sont donnés, ne le sont pas parce que ça fait plaisir au méchant recruteur, mais parce qu’ils vous permetteront,  peut-être, de masquer des « défauts ou fragilités personnels » contre-performants pour VOUS.

Commenter

CAPTCHA ImageRenouveler le codeActiver le code de sécurité
Facebook Twitter Google+ Viadeo
Articles de blog récents
De plus en plus d’entreprises, généralement des start-up, adoptent un dress code plus décontracté. Un atout  tant commercial que salarial. Fini le traditionnel costume/cravate. Nombreux sont les patrons à adopter un look plus décontracté. Un changement d’image est un atout de vente et... de recrutement. Cette tendance, tout droit venue des Etats-Unis avec des entreprises telles que Google, Apple et autres Airbnb, gagne du terrain en France. Les « trublions du goût », Michel & Augustin, est l’une des premières start-up françaises à avoir arboré un look
20 Nov 2014
8464 consultations | 0 réponses
Je viens de lire l’article sur l’évolution de la fonction RH, intitulé : Pourquoi les RH d’aujourd’hui n’ont pas les compétences pour demain ? Il s’en suit une démonstration qui conclue que les fonctions RH ne sont pas à la hauteur de la tâche hautement stratégique qu'elles devront servir. Ce message je l'entends depuis toujours (25 ans) et la conclusion est toujours la même: mais enfin, mais comment c'est possible, ils n'y arrivent pas ! on va donc devoir se passer d'eux, à moins qu'ils ne changent et qu'ils intègrent les nouvelles technologies (ici le numérique,
12 Nov 2014
7637 consultations | 0 réponses
J'ai récemment été chercher un ami à l'aéroport, et dès qu’il me voit, il me dit avec enthousiasme : « Je viens de rencontrer, dans l’avion, la plus belle femme de la planète! » - « Jolie » ? « Elle s’appelle comment ? »  -- « En fait, je ne suis plus très sure…. »  - « Ok, qu’est-ce qu’elle fait dans la vie ? »  -- « Je ne me souviens pas » J'ai continué à poser des questions sur ce mystère « plus belle femme de la planète » jusqu'à ce que mon ami admette qu’en fait, il ne se rappelait pas franchement de la conversation et que,
12 Nov 2014
6414 consultations | 0 réponses
Toujours d'après la conférence du philosophe André Comte-Sponville (relayée sur le site de Maestrio) qui me plait décidemment beaucoup ... Et que je relaye à mon tour. " Les patrons me parlent de la baisse, voire de la disparition de la valeur du travail, notamment, chez les jeunes. Ce que je leur réponds alors, c'est que ce sont ces jeunes qui ont raison : Le travail n'est pas une valeur morale, c'est pourquoi il doit avoir un sens ! Lorsque j'ai écrit "Petit traité des grandes vertus" certains chefs d'entreprise sont venus me voir en me reprochant de ne pas y avoir inclus un
03 Nov 2014
15728 consultations | 0 réponses
C'est sur cette introduction que débute la conférence du philosophe André Comte-Sponville (relayée sur le site de Maestrio) auprès des étudiants d'Audencia -Nantes "Vous allez faire un métier très difficile puisque votre métier c'est ...de faire travailler les autres. Or, posez-vous la question : combien parmi vos collaborateurs (ou futurs collaborateurs) continueraient à travailler pour vous si, comme ce pizzaiolo récemment, ils gagnaient 60 millions d'Euros au loto ? Tendanciellement, la réponse est proche de zéro". Le travail est donc vécu comme une contrainte". Votre
03 Nov 2014
8703 consultations | 0 réponses
D'après l'interview de Tancrède Blondé. Apple et Facebook vont offrir la congélation des ovocytes aux employées qui le souhaitent. Une initiative qui intéresse forcément les femmes entrepreneurs (???) Choisir, le nombre, l’heure. Pour la première fois, deux grandes sociétés, Apple et Facebook, vont proposer le remboursement des frais médicaux aux salariées qui souhaiteraient congeler leurs cellules reproductrices. Une initiative qui ne peut pas laisser insensibles les entrepreneures, bien souvent obligées de jongler entre les agendas familiaux et professionnels. «
22 Oct 2014
14056 consultations | 0 réponses
Kaciléo, comme certains autres recruteurs propose des entretiens via Skype et maintenant via un nouvel outil de vidéo en ligne. Ça vous surprend et ça vous dérange « tout de même un petit peu »….. On sait ! C’est moins facile et moins convivial que des entretiens en face à face, c’est certain, mais tellement plus simple si vous ne pouvez pas vous déplacer facilement. Mais ne vous « en faites pas » respectez certaines règles et tout se passera bien. (Soit dit en passant c’est compliqué aussi pour le recruteur). Et surtout préparez cet entretien qui suppose d’être
20 Oct 2014
8261 consultations | 0 réponses
Warren Berger, auteur de : A More Beautiful Question: The Power of Inquiry to Spark Breakthrough Ideas, a étudié des centaines de grands innovateurs du monde, des entrepreneurs et des penseurs créatifs pour apprendre comment ils posent des questions, des idées originales, et résoudre les problèmes. Ses écrits et ses recherches sur les questions et l'innovation est apparu dans Fast Company, Harvard Business Review, et Wired. Son livre précédent, Glimmer, était une analyse en profondeur de la pensée créative qui a été nommée l'une des Business Week "Meilleure Innovation &
16 Oct 2014
7749 consultations | 0 réponses