Facebook Twitter Google+ Viadeo
Home > Kaciléo#magRH

Facebook : “The hacker way” ne peut pas résoudre tous les problèmes

24 Sep 2014
Diversité

Pour comprendre où va Facebook, vous devez comprendre les voies qu’il a prise.

 

Vous souvenez-vous "Poke"? de" Gifts » ou "Beacon" ? "Graph Search"? "Camera"? "Facebook email" ? "Places" ?" Deals " ? Ca ne vous rappelle rien ?

Don’t worry ce sont tous les produits et échecs de Facebook initiés au cours des sept dernières années. Mis bout à bouts, ils sont devenues les symboles d'une culture où l'innovation s'est apparemment évaporée.

Ceci a même infecté la filiale de Facebook Instagram, dont deux grandes réalisations depuis l'acquisition de la société - le partage de vidéo et le Message Direct - se sont « écrasées.

Mais l’échec le plus cuisant a sans doute été “ Home”, présenté en avril 2013. “Home” était un nouveau software créé pour donner aux utilisateurs un mode opératoire « facebook made » des téléphones Android. beaucoup de personne d’Apple sont venues pour travailler sur ce projet. mais Home reçu un mauvais accueil tant des professionnels que des utilisateurs.

Comment Facebook s’est-il retrouver dans cette galère ?

L’entreprise a été construite autour de la « philosophie » suivante : «Move fast and break things" les employés ont été encouragés à penser qu’il est mieux de construire et prototyper une idée plutôt que de parler de l’idée, le fameux hacker mantra de la" company" : "Code wins arguments".

Mais l’entreprise a grossi, elle a intégré près de 7000 salariés et elle fait face à la réalité des grandes organisations, où il est dur de convaincre quelqu'un de vous donner des ressources pour une idée...

Comme le dit un chef de produit qui est récemment parti pour construire son propre app(application). Il y a ce leurre autour du « proverbe » et vous savez quoi ? Je suis usé de me battre pour cette idée à l'intérieur de Facebook.

Les projets qui se sont vraiment frayés un chemin à travers le système ont fait face à d'autres fardeaux enracinés dans l'histoire de l'entreprise. Facebook donne peu de temps aux produits pour s'améliorer après le lancement. Une startup essayerait encore ou le changerait, mais cette culture n’existe pas chez Facebook.

Selon Bret Taylor, l'ancien CTO (directeur technique) de Facebook et maintenant le fondateur d'une application de création de document appelé Quip, "le tout premier succès de Facebook est l'intégration de partage de photo dans le Fil d'actualités. Et c’est presque par accident que Facebook est devenu le plus grand site de partage de photos du monde, "créant une dynamique," où, quand vous pensiez à un nouveau produit, il doit toujours s'intégrer dans le Fil d'actualités ( comme le produit de photos l’ a fait) parce que c'est ce qui draine utilisateur et trafic"

Facebook en mal de créativité

L'opinion communément admise dans l’entreprise est que, si vous ne le faites pas (intégrer le produit dans le fils d'actualité), il est IMPOSSIBLE de grandir vite.

D’autres voies ne sont pas facilement admises. La souplesse de création est endiguée par cette culture, en conséquence Facebook a de moins en moins de chance de créer une application révolutionnaire.

En effet, Facebook est en constante recherche du produit d’avenir, mais dans cette univers la prévision est complexe, aléatoire. Tout ce passe comme si le marketing, l’homme produit tuait l’innovation.

Le bon exemple est celui de Snapchat (application de partage de photos et de vidéos disponible sur plates-formes mobiles de type iOS et Android conçue et développée par des étudiants de l'université Stanford Californie.)

En effet, qui aurait pu prévoir le succès de photos éphémères?                Personne !

Zuck a semblé comprendre ce défi quand il a annoncé en février la création de la division Creative Labs, qui fonctionnent comme un espace séparé à l'extérieur des équipes de produit traditionnelles de Facebook, pour "les choses qui sont naissantes."

" Creative Labs permettent aux équipes de s’émanciper des contraintes de temps et de penser aux problèmes," dit Scott Goodson, ancien ingénieur logiciel senior chez Apple. "Beaucoup de collaborateurs majeurs sont venus ici pour retrouver de la liberté et une sensation de petite équipe."

La réalité semble moins affirmée……selon Cathcart, manager de plusieurs projets au sein de l’organisation Creative Labs, les projets seraient plutôt issus de Marck….Ce qui semblerait confirmer que rien n’a vraiment changé.

Une chose a changé cependant, Facebook semble souhaiter être plus patient. Zuck affirme que les produits de type “Paper” ont besoin d’espace et de temps pour émerger, et il précise que l’entreprise ne cherchera pas à “tirer” de l’argent des applications avant qu’elles n’atteignent 100 millions d’utilisateur actifs par mois.

Tout ça indique clairement que Facebook ne veut pas jouer les simples hackers et qu’il veut toujours créer un « grand produit » tout en cherchant également acheter les applications les plus innovantes.

Comme vous voyez, il est devenu crucial pour Facebook de profiter d'un réseau beaucoup plus large d'applications pour alimenter son succès.

 

Sources : • Fast Company

Commenter

CAPTCHA ImageRenouveler le codeActiver le code de sécurité
Facebook Twitter Google+ Viadeo
Articles de blog récents
De plus en plus d’entreprises, généralement des start-up, adoptent un dress code plus décontracté. Un atout  tant commercial que salarial. Fini le traditionnel costume/cravate. Nombreux sont les patrons à adopter un look plus décontracté. Un changement d’image est un atout de vente et... de recrutement. Cette tendance, tout droit venue des Etats-Unis avec des entreprises telles que Google, Apple et autres Airbnb, gagne du terrain en France. Les « trublions du goût », Michel & Augustin, est l’une des premières start-up françaises à avoir arboré un look
20 Nov 2014
7675 consultations | 0 réponses
Je viens de lire l’article sur l’évolution de la fonction RH, intitulé : Pourquoi les RH d’aujourd’hui n’ont pas les compétences pour demain ? Il s’en suit une démonstration qui conclue que les fonctions RH ne sont pas à la hauteur de la tâche hautement stratégique qu'elles devront servir. Ce message je l'entends depuis toujours (25 ans) et la conclusion est toujours la même: mais enfin, mais comment c'est possible, ils n'y arrivent pas ! on va donc devoir se passer d'eux, à moins qu'ils ne changent et qu'ils intègrent les nouvelles technologies (ici le numérique,
12 Nov 2014
6947 consultations | 0 réponses
J'ai récemment été chercher un ami à l'aéroport, et dès qu’il me voit, il me dit avec enthousiasme : « Je viens de rencontrer, dans l’avion, la plus belle femme de la planète! » - « Jolie » ? « Elle s’appelle comment ? »  -- « En fait, je ne suis plus très sure…. »  - « Ok, qu’est-ce qu’elle fait dans la vie ? »  -- « Je ne me souviens pas » J'ai continué à poser des questions sur ce mystère « plus belle femme de la planète » jusqu'à ce que mon ami admette qu’en fait, il ne se rappelait pas franchement de la conversation et que,
12 Nov 2014
5752 consultations | 0 réponses
Toujours d'après la conférence du philosophe André Comte-Sponville (relayée sur le site de Maestrio) qui me plait décidemment beaucoup ... Et que je relaye à mon tour. " Les patrons me parlent de la baisse, voire de la disparition de la valeur du travail, notamment, chez les jeunes. Ce que je leur réponds alors, c'est que ce sont ces jeunes qui ont raison : Le travail n'est pas une valeur morale, c'est pourquoi il doit avoir un sens ! Lorsque j'ai écrit "Petit traité des grandes vertus" certains chefs d'entreprise sont venus me voir en me reprochant de ne pas y avoir inclus un
03 Nov 2014
13012 consultations | 0 réponses
C'est sur cette introduction que débute la conférence du philosophe André Comte-Sponville (relayée sur le site de Maestrio) auprès des étudiants d'Audencia -Nantes "Vous allez faire un métier très difficile puisque votre métier c'est ...de faire travailler les autres. Or, posez-vous la question : combien parmi vos collaborateurs (ou futurs collaborateurs) continueraient à travailler pour vous si, comme ce pizzaiolo récemment, ils gagnaient 60 millions d'Euros au loto ? Tendanciellement, la réponse est proche de zéro". Le travail est donc vécu comme une contrainte". Votre
03 Nov 2014
7885 consultations | 0 réponses
D'après l'interview de Tancrède Blondé. Apple et Facebook vont offrir la congélation des ovocytes aux employées qui le souhaitent. Une initiative qui intéresse forcément les femmes entrepreneurs (???) Choisir, le nombre, l’heure. Pour la première fois, deux grandes sociétés, Apple et Facebook, vont proposer le remboursement des frais médicaux aux salariées qui souhaiteraient congeler leurs cellules reproductrices. Une initiative qui ne peut pas laisser insensibles les entrepreneures, bien souvent obligées de jongler entre les agendas familiaux et professionnels. «
22 Oct 2014
13238 consultations | 0 réponses
Kaciléo, comme certains autres recruteurs propose des entretiens via Skype et maintenant via un nouvel outil de vidéo en ligne. Ça vous surprend et ça vous dérange « tout de même un petit peu »….. On sait ! C’est moins facile et moins convivial que des entretiens en face à face, c’est certain, mais tellement plus simple si vous ne pouvez pas vous déplacer facilement. Mais ne vous « en faites pas » respectez certaines règles et tout se passera bien. (Soit dit en passant c’est compliqué aussi pour le recruteur). Et surtout préparez cet entretien qui suppose d’être
20 Oct 2014
7433 consultations | 0 réponses
Warren Berger, auteur de : A More Beautiful Question: The Power of Inquiry to Spark Breakthrough Ideas, a étudié des centaines de grands innovateurs du monde, des entrepreneurs et des penseurs créatifs pour apprendre comment ils posent des questions, des idées originales, et résoudre les problèmes. Ses écrits et ses recherches sur les questions et l'innovation est apparu dans Fast Company, Harvard Business Review, et Wired. Son livre précédent, Glimmer, était une analyse en profondeur de la pensée créative qui a été nommée l'une des Business Week "Meilleure Innovation &
16 Oct 2014
7006 consultations | 0 réponses