Facebook Twitter Google+ Viadeo
Home > Kaciléo#magRH

Les jeunes et les réseaux sociaux : les fausses idées reçues

22 Mai 2014
Diversité

Lorsqu’on parle de réseaux sociaux et de jeunes, ces derniers sont perçus comme des êtres narcissiques, dénués de toute pudeur, avec une forte addiction. Ce sont trois idées fausses selon la sociologue Joëlle Menrath qui décrit des êtres qui gèrent plutôt avec discernement leur vie numérique.

Dès que le sujet des jeunes et des réseaux sociaux est évoqué, les trois premières idées qui viennent à l’esprit sont que les jeunes sont narcissiques, étalent leurs vie privée et intime, et tout cela avec une certaine addiction.

Le narcissisme chez les adolescents

La sociologue Joëlle Menrath dément ces trois idées. Elle a rencontré 25 adolescents de milieux sociaux contrastés et a présenté le résultat de cette étude qualitative réalisée pour la Fédération française des télécoms (FFT), lors de la conférence organisée par l’Adetem le 21 Mai, sur le thème du « vrai comportement digital du consommateur. »

Première critique, les réseaux sociaux sont vus comme « une autoproduction, une écriture de soi et un certain égocentrisme » cite la sociologue. L’exemple le plus pertinent est d’ailleurs « le selfie. » Mais Joëlle Menrath le perçoit plutôt comme « un code gestuel ». « C’est ‘l’équivalent d’un vêtement qui permet un remaniement identitaire par des photos de soi travaillées » dit-elle.

Elle insiste sur le fait que la numérisation pour un adolescent est un travail de l’image de soi qui est « très important, car l’image est très distinctive ». Pour les adolescents le digital sert comme « une expérimentation de soi » alors que pour les adultes, le digital permet de mieux se connaître.

L’absence de pudeur

Deuxième critique: l’absence de pudeur des jeunes. « Les jeunes ont très bien compris que la compétence communicationnelle réside dans le fait de contrôler ce qui va être mis en ligne » corrige-t-elle, que ce soit dans un but professionnel futur ou personnel. Pour elle, les jeunes ont donc assimilé qu’il faut savoir limiter l’accès « au sens de ce qu’ils vont poster, plutôt qu’au contenu lui-même. »

Le réseau social Ask.fm, très peu connu des adultes qui se place pourtant 3ème derrière Facebook et Twitter, permet aux jeunes de travailler en « sous-main sur leur territoire intime. » Il consiste à répondre à des questions de façon anonyme ou non selon le vœu de l’internaute.

La plupart de ces questions portent sur leur sexualité, mais ils restent libres d’y répondre ou pas. « Ils prennent le risque de répondre et de se mettre à nu face à des questions très intimes. Ils construisent la connaissance de l’intimité » souligne-t-elle.

La mauvaise utilisation du mot « addiction »

Troisième critique, l’addiction aux réseaux sociaux. « Lorsqu’un jeune se dit ‘addicte’, il ne faut pas le prendre à la lettre » prévient-elle. En effet, une addiction est synonyme de souffrance contre laquelle il est impossible de lutter. Cependant, « on peut voir que les jeunes font des efforts pour lutter contre cette digitalisation » pointe-t-elle.

Les jeunes finissent par être contraints de résister aux tentations du numérique. Ils arrivent à trouver toutes sortes de façon de se libérer du digital, observe la sociologue. « Certains vont placer leur ordinateur dans un coin inconfortable de leur chambre, ou ils vont le cacher au-dessus du frigo jusqu’à ce qu’ils finissent leurs devoirs. » Il est donc délicat de parler d’une addiction.

« Contrairement aux apparences, les outils numériques ne sont pas aux centre de la vie des adolescents, mais à la périphérie. Ils sont leur environnement » conclut-elle. 

 

Sources :Posted on 21 mai 2014 by morgane mons : conférence de l’Adetem sur « le vrai comportement digital des consommateurs » le mercredi 21 mai, à Paris.

Commenter

CAPTCHA ImageRenouveler le codeActiver le code de sécurité
Facebook Twitter Google+ Viadeo
Articles de blog récents
De plus en plus d’entreprises, généralement des start-up, adoptent un dress code plus décontracté. Un atout  tant commercial que salarial. Fini le traditionnel costume/cravate. Nombreux sont les patrons à adopter un look plus décontracté. Un changement d’image est un atout de vente et... de recrutement. Cette tendance, tout droit venue des Etats-Unis avec des entreprises telles que Google, Apple et autres Airbnb, gagne du terrain en France. Les « trublions du goût », Michel & Augustin, est l’une des premières start-up françaises à avoir arboré un look
20 Nov 2014
7675 consultations | 0 réponses
Je viens de lire l’article sur l’évolution de la fonction RH, intitulé : Pourquoi les RH d’aujourd’hui n’ont pas les compétences pour demain ? Il s’en suit une démonstration qui conclue que les fonctions RH ne sont pas à la hauteur de la tâche hautement stratégique qu'elles devront servir. Ce message je l'entends depuis toujours (25 ans) et la conclusion est toujours la même: mais enfin, mais comment c'est possible, ils n'y arrivent pas ! on va donc devoir se passer d'eux, à moins qu'ils ne changent et qu'ils intègrent les nouvelles technologies (ici le numérique,
12 Nov 2014
6947 consultations | 0 réponses
J'ai récemment été chercher un ami à l'aéroport, et dès qu’il me voit, il me dit avec enthousiasme : « Je viens de rencontrer, dans l’avion, la plus belle femme de la planète! » - « Jolie » ? « Elle s’appelle comment ? »  -- « En fait, je ne suis plus très sure…. »  - « Ok, qu’est-ce qu’elle fait dans la vie ? »  -- « Je ne me souviens pas » J'ai continué à poser des questions sur ce mystère « plus belle femme de la planète » jusqu'à ce que mon ami admette qu’en fait, il ne se rappelait pas franchement de la conversation et que,
12 Nov 2014
5753 consultations | 0 réponses
Toujours d'après la conférence du philosophe André Comte-Sponville (relayée sur le site de Maestrio) qui me plait décidemment beaucoup ... Et que je relaye à mon tour. " Les patrons me parlent de la baisse, voire de la disparition de la valeur du travail, notamment, chez les jeunes. Ce que je leur réponds alors, c'est que ce sont ces jeunes qui ont raison : Le travail n'est pas une valeur morale, c'est pourquoi il doit avoir un sens ! Lorsque j'ai écrit "Petit traité des grandes vertus" certains chefs d'entreprise sont venus me voir en me reprochant de ne pas y avoir inclus un
03 Nov 2014
13013 consultations | 0 réponses
C'est sur cette introduction que débute la conférence du philosophe André Comte-Sponville (relayée sur le site de Maestrio) auprès des étudiants d'Audencia -Nantes "Vous allez faire un métier très difficile puisque votre métier c'est ...de faire travailler les autres. Or, posez-vous la question : combien parmi vos collaborateurs (ou futurs collaborateurs) continueraient à travailler pour vous si, comme ce pizzaiolo récemment, ils gagnaient 60 millions d'Euros au loto ? Tendanciellement, la réponse est proche de zéro". Le travail est donc vécu comme une contrainte". Votre
03 Nov 2014
7885 consultations | 0 réponses
D'après l'interview de Tancrède Blondé. Apple et Facebook vont offrir la congélation des ovocytes aux employées qui le souhaitent. Une initiative qui intéresse forcément les femmes entrepreneurs (???) Choisir, le nombre, l’heure. Pour la première fois, deux grandes sociétés, Apple et Facebook, vont proposer le remboursement des frais médicaux aux salariées qui souhaiteraient congeler leurs cellules reproductrices. Une initiative qui ne peut pas laisser insensibles les entrepreneures, bien souvent obligées de jongler entre les agendas familiaux et professionnels. «
22 Oct 2014
13239 consultations | 0 réponses
Kaciléo, comme certains autres recruteurs propose des entretiens via Skype et maintenant via un nouvel outil de vidéo en ligne. Ça vous surprend et ça vous dérange « tout de même un petit peu »….. On sait ! C’est moins facile et moins convivial que des entretiens en face à face, c’est certain, mais tellement plus simple si vous ne pouvez pas vous déplacer facilement. Mais ne vous « en faites pas » respectez certaines règles et tout se passera bien. (Soit dit en passant c’est compliqué aussi pour le recruteur). Et surtout préparez cet entretien qui suppose d’être
20 Oct 2014
7433 consultations | 0 réponses
Warren Berger, auteur de : A More Beautiful Question: The Power of Inquiry to Spark Breakthrough Ideas, a étudié des centaines de grands innovateurs du monde, des entrepreneurs et des penseurs créatifs pour apprendre comment ils posent des questions, des idées originales, et résoudre les problèmes. Ses écrits et ses recherches sur les questions et l'innovation est apparu dans Fast Company, Harvard Business Review, et Wired. Son livre précédent, Glimmer, était une analyse en profondeur de la pensée créative qui a été nommée l'une des Business Week "Meilleure Innovation &
16 Oct 2014
7006 consultations | 0 réponses